esen

Cloches

Durant les quatre ans de la Première Guerre mondiale, le navire allemand, Mathilde, était obligé de s’abriter au port de Mahon. L’équipage, qui était loin de leurs familles et de chez eux, était recueilli par les habitants de l’Isle. Les allemandes qui arrivaient à rentrer chez eux, à la fin de la guerre, ont parlé avec reconnaissance de Minorque, à leurs familles.

Presque cent ans plus tard, la nièce de capitaine Waldemar Hermbrodt, Maria et son mari Irwin Scollar, avec d’autres descendants de l’équipage, ont fait un don; une série de huit cloches allemandes, d’une grande valeur musicale et culturelle. Malheureusement, à l’instant, les cloches se retrouvent par terre en attendant, silencieusement, que les fonds sont accumulés pour les installer au beffroi. Une charpente était désignée spécifiquement pour les accueillir.

Ce n’est pour cela que le rotary Club Menorca promouvoit la “campaña para las campanas” (un jeu de mots qui signifie la campagne des cloches). Afin de restaurer le beffroi pour installer les cloches il faut que nous puissions collecter un somme importante. Veuillez nous aider à remplir notre tirelire pour la culture Minorquine et Rotary International et pour enfin faire sonner les cloches à Minorque.